#9 – Comment vivre et reconstruire ensemble en (la) Syrie? – La culture, un élément fédérateur
Café La petite cuillère, Montréal, 23 septembre 2016

 

Café citoyen co-organisé avec La maison de la Syrie dans le cadre du Festival des cultures syriennes à Montréal

 

Soirée présentée et encadrée par Lise Noël, intervenante sociale au Centre Saint-Pierre ; Claude Yacoub, président de l’association Ila Souria et Youssef Shoufan, président de l’association La maison de la Syrie ; tous trois signataire de l’Université Populaire Syrienne

 

« Comment vivre et reconstruire ensemble en Syrie ? La culture, un élément fédérateur » Une Université populaire (définir cette notion & la perspective de Ila Souria – « démocratique et libre », c’est une façon d’avancer ensemble et d’utiliser la culture comme élément fédérateur… d’inviter à contribuer et à sortir du cadre habituel (les bons et les méchants ; quand la guerre sera terminée ; etc.).
La situation des dernières années (conflit/guerre/ ???) a entrainé une perte incroyable de savoirs, de connaissances, … et en même temps des acquis qui m’auraient jamais été enregistrés sans cette effroyable guerre (je crois qu’il sera stratégique de donner des exemples « d’acquis » dans ce contexte?).
L’éducation, la transmission des savoirs, savoir-faire et surtout savoir-être comme une clé de la reconstruction…

Fil rouge pour introduire notre questionnement.
Comment vivre, travailler et reconstruire ensemble ?
Créer à partir de ce qui est disponible et possible…
Sur quoi pouvons-nous construire dans le contexte d’une Syrie fragmentée ?
Avec qui reconstruire : Tous ? Avec ceux qui sont prêts ?
Et ce, à travers l’Université Populaire Syrienne.
Donner quelques exemples du genre de travail fait depuis 2013… En quoi ces actions sont-elles porteuses ?
Former des « éducateurs populaires » ce n’est pas former des prêcheurs, c’est pour nous former des « passeurs » et des facilitateurs…
Ainsi, aborder la construction immatérielle de l’UPS :
Pour vouloir développer “le libre penseur qui dort en chacun de nous”.
Pour développer une pensée plus dialectique, maïeutique (tracer un chemin de manière méthodique, accepter de découvrir les vérités).
Pour être dans une posture très Deleuzienne : “j’étouffe, donnez moi du possible”.
Pour découvrir en soi “l’homme capable” de Paul Ricœur.
Pour vouloir faire quelque chose ici et maintenant (Hic et Nunc).

Ces deux mots portent en eux la notion d’espace, de temps, de mouvement, d’interrelation et de construction.

 


 

 

Télécharger les documents suivants

Brochure (PDF – 1,5 Mo)

Conducteur (PDF – 1 Mo)

 


 

Café citoyen 9