#6 – État des lieux, état de veille : comment protéger le patrimoine archéologique syrien pris en otage ?
Strasbourg, 22 janvier 2016

Café citoyen co-organisé avec l’association Alsace-Syrie

 

Encadré par Mohamad Taha et Cheikhmous Ali, Signataires UPS

 

Pour commencer cette soirée, une présentation sera faite de l’association Alsace-Syrie, et ensuite de l’association Ila Souria et de son projet phare : l’Université Populaire Syrienne. Suivra une description du Café citoyen UPS, cadre de ces échanges autour de la question du patrimoine syrien.

L’un des territoires les plus riches au monde en éléments patrimoniaux de toutes périodes depuis la préhistoire, sites archéologiques, bâtiments, villes, y compris savoir-faire, la Syrie souffre atrocement depuis près de cinq ans de destructions et donc de la disparition de patrimoines. Nombreux sont ceux qui risquent leur vie pour leur protection, nombreux sont ceux qui par le monde se mobilisent à ce sujet.

Quelles mesures prendre pour protéger ce qui reste encore à préserver ? Comment mettre en réseau chercheurs, universitaires, associatifs pour des projets et des actions sur le terrain ? De quelle façon aider les relais en Syrie pour agir ? Comment former des spécialistes de cette préservation et de ces « reconstitutions » à venir ?

Ce Café citoyen débattra de toutes ces questions (liste non exhaustive) avec comme but la conception et la mise en place d’un MOOC (Massive Open Online Course – Formation en ligne et à distance) en lien avec le patrimoine syrien.

 


 

Télécharger les documents suivants

Brochure (PDF – 1,5 Mo)

Compte-rendu (PDF – 100 Ko)

Synthèses (PDF – 989 Ko)

 


 

 

Café citoyen 6